Témoignage par Thérèse Irani Hage

Bonsoir à tous,

Pour ceux d’entre vous qui ne me connaissent pas déjà, je me nomme Thérèse Irani Hage, et suis l’une des 36 personnes privilégiées qui ont participé au voyage de Septembre en France, organisé par «Le Bateau Ivre» sous la houlette du Pr. Gérard Bejjani avec pour thème “sur les pas des écrivains français”

 

Vous résumer ce voyage en 5 minutes tient de la gageure, puisqu’il en aurait fallu au moins 50, pour commencer à vous donner une réelle impression des journées si pleines que nous avons vécues. Je vais donc me contenter de vous délivrer, pêle-mêle, quelques-unes des activités entreprises durant ce voyage, qui nous a pris sur les pas de Marcel Pagnol, Honoré de Balzac, Marcel Proust, Guy de Maupassant et tant d’autres grands écrivains français, en passant de la Provence à la Normandie, pour se terminer à Paris :

 

  • Au pied du Moulin d’Alphonse Daudet, tout en humant les senteurs de la fameuse lavande provençale, nous avons appris qu’il y avait encore un dernier descendant de la famille Seguin, mais qui ne garde plus de chèvre.
  • Perchés sur une colline du haut de Manosque, nous avons contemplé les toits de la ville, qui servirent de refuge au célèbre «hussard sur le toit » de Jean Giono.
  • Au château de Mazan du Marquis de Sade, nous avons pu imaginer les fastueuses soirées de cet homme de lettre sulfureux, en savourant un somptueux diner dans une toute aussi somptueuse salle à manger, avant d’aller dormir, bien sagement je vous le jure, dans des chambres d’un autre temps.
  • A l’heure des complies, nous avons réussi à ne pas parler pendant plus d’une heure, (oui, oui plus d’une heure !), pour respecter la règle de silence des moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Wandrille, qui entonnaient en chants grégoriens cette prière du soir.
  • En visitant son manoir à Cuverville en Normandie, nous nous sommes tenus au seuil de la porte étroite d’André Gide, la fameuse porte du roman éponyme.
  • Nous avons hurlé à tue-tête, en traversant le gueuloir de Mr. Flaubert, pour apprécier nous aussi, comme le faisait l’auteur de Madame Bovary, la résonnance des mots.
  • Hors du temps, dans le village moyenâgeux des Baux de Provence, nous avons chanté joyeux anniversaire à l’une de nous, qui a sabré le champagne pour tout le groupe!
  • Après une visite guidée de l’imposant palais des papes, nous avons dansé toutes en rond sur le pont d’Avignon.
  • Au bout de 12 virages en épingles à cheveux (que vous pourriez comparer aux plus tordus de nos virages libanais) nous sommes arrivées au Monastère de Ganagobie où les moines s’attendaient à des personnes nettement plus jeunes. Ils ne savaient pas qu’ils accueillaient en fait des personnes on ne peut plus jeunes ; puisque nous nous sentions des âmes d’enfants car totalement prises en charge du réveil au coucher.
  • A Étretat, fief d’Arsène Lupin, nous avons contemplé les magnifiques falaises de la côte d’Albâtre, grisés par l’air marin de l’Atlantique.
  • Quelle belle surprise de découvrir, en longeant la rue des Teinturiers à Avignon, une brasserie qui arborait la même enseigne que sur nos foulards de voyage, « Le Bateau Ivre », en hommage à Rimbaud.
  • A Saint-Sauveur le Vicomte, nous avons eu droit à un accueil officiel, puisque Mr. Le Maire en personne était là pour remettre une décoration à Mr. Bejjani et souhaiter la bienvenue à ce groupe libanais venu de si loin en hommage à Jules Barbey d’Aurevilly.
  • C’est au Moulin Rouge à Paris, après avoir rendu visite à Mme de Sévigné et Victor Hugo, que nous avons clôturé notre voyage, par un spectacle ébouriffant.

 

Il resterait encore et encore tant de choses à vous raconter de nos périples à Aubagne, Gordes, la Sainte-Baume, Saint-Rémy de Provence, Arles, Rouen, Trouville, Honfleur, Barfleur, et j’en passe.

 

Tout ceci n’était que quelques moments du voyage proprement dit. Mais il y avait aussi le voyage dans le voyage, c’est-à-dire nos randonnées dans le bus, ce bateau ivre de notre bonheur, où le conducteur était toujours sobre heureusement ! Ce bus qui nous prenait d’un auteur à l’autre, d’une région à l’autre. Là, dans ce bus, Gérard nous présentait minutieusement chaque endroit où nous arrivions. Là, dans ce bus, nous avons appris à mieux nous connaître les uns les autres. Là dans ce bus, Gérard nous lisait des passages des auteurs à la rencontre desquels nous allions, et nous l’écoutions religieusement, toutes imprégnées de leur prose si poétique. Dans ce bus, nous remontions digérer les repas gastronomiques qui ont jalonnés notre voyage, et que nous avons dégustés à La Table du Meunier, au Moulin de Gémenos, à l’auberge du Petit Coq aux champs et tant d’autres savoureux restaurants. Dans ce bus, nous accourions après avoir battu les records de vitesse en shopping, pour respecter l’horaire donné (c’est dur ! n’est-ce pas Mesdames ?). Mais surtout, c’est dans ce bus, qui était devenu une sorte de seconde maison, que nous avons découvert que nous étions capables de passer 12 jours, tous ensemble, sans friction d’aucune sorte, un miracle pour un groupe de 39 personnes, au point que nous avons reçu les félicitations de nos différents conducteurs de bus, qui disaient avoir rarement vu une ambiance si joviale.

 

Le réel secret de la réussite de ce voyage ? Il tiendrait en un seul mot : La préparation. Il est certain que Mr. Bejjani, secondé par Saleh, y a mis tout son temps, tous ses moyens, tout son Cœur pour en faire une véritable réussite. Il n’y a qu’à parcourir le livret d’accompagnement du voyage qui nous a été distribué pour s’en rendre compte. Et c’est sans doute ce livret, résumant tous ces efforts déployés pour nous faire passer 12 jours de rêve, que nous garderons toutes comme meilleur souvenir.

 

Thème littéraire obligeant, je me suis permise de tâter de la plume et terminerai ma présentation par ces quelques vers :

 

Sur les pas des écrivains,      nous avons marché,

Au chant des cigales,             nous avons flâné,

Sur le pont d’Avignon,          nous avons dansé,

Au cantique des moines,      nous avons prié,

Sur tes pas Gérard,                nous avons tant rêvé

Votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bateau Ivre

Newsletter

S’inscrire à notre e-newsletter

© Copyright 2016 by Bateau Ivre - Made With by feedeed.com