Les Nuits Blanches du Bateau Ivre

En ISLANDE, c’est au majestueux Lagon Bleu que nous ouvrîmes les yeux..
Pour, ensuite, au Musée Phallologique, les écarquiller encore mieux !

Du lac Tjornin…  à Hraunsoffar et ses cascades
La majesté des paysages allait en escalade.

Pensifs, nous fûmes, devant « Althing », premier parlement au monde..
Epoustouflés par les « Gullfoss Falls », nous perdîmes toute faconde.

Que dire d’Hveragerdi, ses fumerolles, et ses jets de vapeur ?
Sinon que la nature, subitement nous laissa rêveurs.

Mais que serait l’Islande sans ses elfes, ceux qui y croient,
Et qui de leurs légendes, sont les consentantes proies?

L’Islande pour nous se clôtura, avec le Musée Lava
Où devant le feu des entrailles de la terre, le circuit se paracheva.
———-
Écouter en FINLANDE la composition de Harri Viitanen ,
Le moins que l’on puisse dire: c’était loin d’être bénin !

D’Alvar Aalto nous admirâmes l’architecture et les vases ondulés
Et nous comprîmes enfin, pourquoi il est tant adulé.

La Forteresse enchanteresse de Suomenlinna, fut suivie de la Chapelle du silence,
Seul moyen pour Gérard, d’avoir un peu de calme et de nous mettre en pénitence!

Puis au splendide et si unique Temppeliaukio, creusé dans le rocher
Grâce je rendis aux talentueux frères Suomalainen, et restais bouche bée!

Passons sur Turku et les marches maudites de la cathédrale
Qui imposèrent à notre douce Yolla une bien regrettable escale.
———
En ESTONIE, nous voila dans le dédale des ruelles de Tallinn la médiévale,
Ville d’une beauté saisissante, à nulle autre égale, qui est tout, sauf banale!

Ville du contraste et de Jaan, à qui nous devons « Skype » ah ce malin!
Et Raeptezk, qui depuis 1422 abrite une même lignée de pharmaciens!
———–
Mais c’est déjà la Lettonie, et sa vallée de Gauja, pour atteindre Riga,
Avec les incomparables trésors Art Nouveau, que sa rue Alberta nous prodigua.

Mais nos papilles aussi, furent à la fête, lors du festin chez « Vincents »…
Ce fut un grand moment: celui du firmament du raffinement.

Le Palais Rundales de Rastrelli, de baroque rococo nous rassasia
Puis sur les vers de Baudelaire , invités au voyage, on continua…
———–
Pour rejoindre la LITUANIE, ou se terminera cet inoubliable périple
De Gérard, et de ses turbulents disciples,

En célébrant l’anniversaire de notre précieux Moussaillon
Sans qui je ne veux pas savoir ce que nous deviendrions!

Bref…

Il fut un temps inoubliable mais bien lointain ,
Ou mes interminables nuits blanches
Étaient romantiques et érotiques

Mais en ces nouveaux lendemains,
Cette multitude de merveilles en avalanche,
M’ont apporté, de l’Atlantique à la Baltique
Des nuits blanches qui furent uniques et féeriques!

Nous rentrons tous enrichis, et c’est à toi, Gérard, qu’on le doit
Car comme disait Victor Hugo
« L’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le coeur de ce qu’il donne »
Merci l’Ami, Merci Capitaine,
Nous t’embrassons, et à la prochaine!

Nadia el Hajj

Votre Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bateau Ivre

Newsletter

S’inscrire à notre e-newsletter

© Copyright 2016 by Bateau Ivre - Made With by feedeed.com